Mis en avant

Test #7 : La blouse à volants ultra facile de Burda Easy

L’été on a envi de coudre des modèles simples et efficaces. Je me suis donc lancée dans ce patron Burda Easy du magazine janvier/février 2020 que j’ai déterré de mon stock de presse couture.

Burda Easy janvier/février 2020

Une petite pépite qui pourra s’accorder avec de nombreuses matières fluides et légères pour l’été. Mais qui pourra également se décliner pour l’automne et l’hiver avec des matières plus épaisses.

Ici, j’ai utilisé une viscose de chez Mondial Tissus, laize de 140cm, environ 11€/m. Pour moi, T36, 1,10m a été suffisant.

C’est un modèle déclinable en trois versions : le top à manches longues, le top à manches courtes à volants et la robe à manches longues élastiquée à la taille.

L’assemblage de ce modèle est vraiment facile. En plus, les instructions de montage ce magazine Easy sont illustrées en pas à pas, idéal pour les débutants.

Toutefois, je vais vous faire part de quelques astuces coutures qui sublimera votre réalisation.

D’abord, référez-vous à vos mesures poitrine pour choisir votre taille.

Ensuite, sachez que l’encolure dos est un peu large et tombe sur les épaules en laissant apparaître les bretelles de soutien-gorge. Je l’ai donc rétréci d’un bon centimètre à la pliure dos en faisant pivoter mon patron sur le tissu à 0,5cm au niveau de pliure de l’encolure jusqu’à la ligne de taille. Puis, à la ligne de taille j’ai repris le tracé du patron. J’ai redessiné la courbe entre l’aisselle et la taille à l’aide de mon perroquet.

S’agissant de la parementure, comme elle est étroite, elle a tendance à ne pas tenir en place et à se relever constamment, ce qui est pénible ! Pour éviter ça, deux solutions. La première, on peut surpiquer la parementure tout autour de l’encolure à 0,2 mm du bord pour la maintenir. Attention toutefois à ne pas contraindre le tissu qui risque d’onduler à cause d’une piqûre trop serrée. La deuxième, on peut élargir le patron de la parementure de 3 à 4 cm et l’entoiler. On fera une piqure de maintien au niveau des coutures d’épaule.

Ma dernière astuce, c’est concernant le surfilage des bords des volants. Quand on a pas de surjeteuse, le point zigzag reste notre meilleur atout pour des finitions propres. Pour ce faire, je me suis dotée d’un morceau de papier de soie (vous pouvez aussi utiliser du papier sulfurisé de votre cuisine) que j’ai épinglé à mon volant (1). Le papier va pouvoir entraîner la machine pendant que nous piquerons au bord du tissu. Le principe, c’est de coudre le tissu au papier : l’aiguille doit marquer le point inférieur du zigzag sur le tissu et le point supérieur sur le papier (2). Une fois que c’est fait, il suffit simplement de détacher le papier au tissu en suivant les pointillés (3). Ainsi, les bords du volants sont parfaitement surjeutés et bien propres. ici j’ai utilisé un fil de couleur équivalent à celle de mon tissu pour que le surfilage ne se voit pas.

Et puis, voilà le résultat !

À vous de jouer !

À bientôt sur MiCouturette

Défi défilé du mois de juin : Hector, l’aventurier de Petit Patron

On clôture aujourd’hui ce défi défilé du mois de juin à la recherche du pantalon parfait pour passer l’été avec le quatrième patron de la sélection de juin : le pantalon Hector de la marque Petit Patron.

C’est le deuxième modèle de Petit Patron que je couds (pour lire l’article, c’est par ici).

La méthode reste la même, à ceci près que les schémas de montage ont été remplacés par des photos explicatives, ce qui n’est pas pour me déplaire. C’était d’ailleurs ce que j’avais souligné lors de mon premier test sur cette marque et j’avoue que les instructions sont ainsi bien plus faciles à comprendre.

Dans l’ensemble, Hector est un pantalon d’été, un poil baroudeur aux allures de saroual. Il est élastiqué à la ceinture et revêt deux grandes poches de chaque côté des hanches. Des liens à nouer viennent terminer l’attitude débonnaire du modèle en s’insérant dans deux boutonnières sur le devant de la ceinture.

Pour le montage, RAS. Tout est parfait clair et bien expliqué. Ce modèle conviendra assurément aux débutants.

J’ai choisi de coudre l’option B avec les bracelets aux chevilles.

Voici ce que cela donne.

Test qualité :

  • Facile et rapide à réaliser : oui, environ 2 heures 30
  • Économique : nécessite à minima un élastique de 4 cm de large (entre 64 et 95 cm en fonction de la taille choisie) et un cordon (soit un lacet, soit un cordon fait main pourra convenir)
  • Confortable pour la maison : oui
  • Esthétique du modèle : non, ce n’est pas du tout un pantalon à sortir au boulot ou en soirée
  • Casual : a voir (à porter avec baskets ou sandales )
  • Pour dormir : oui

Pour vous procurez le patron, c’est par ici, coût du patron pdf 10,50€.

Bon, il est grand temps de vous dévoiler mon coup de cœur de ce défi défilé de juin.

And the winner is …

Philippe de Coralie Bijasson

J’ai juste adoré coudre ce modèle ! D’ailleurs je pense que je vais pas tarder à récidiver car il est mode et confortable à la fois. De plus, il est très facile à coudre.

Pour lire ou relire mon test Philippe, c’est par ici.

À bientôt pour un nouveau défi avec Mi Couturette

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer